Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cet article participe au rendez-vous mensuel

« Mots éparpillés »

de Margarida Llabres et Florence Gindre, 

projet inspiré par « Mots sauvages » de Cécile Benoist.

Mots Éparpillés (Saison 2) - Juin 2016

"Losque le Bon dieu créa le temps, il en fit en abondance". 


Allons bon, elle est nouvelle celle-là. 


Il n'en mène pas large, Lucien. Il en a marre de ces bonnes femmes qui jour après jour viennent lui casser les pieds, litéralement.
Avec leur yoga, leur zénitude, leurs idées sur le conscient, l'inconscient, le karma... 


Bien sûr il n'est plus en position de leur dire ce qu'il en pense, de leurs idées. 
Ah oui, il y a encore quelque temps, il aurait pu... et sans doute non. 
Il n'aurait rien dit, parce qu'il n'aurait rien entendu. Il n'avait pas le temps de s'attarder à écouter de telles fadaises.

On lui avait appris, tout jeune, que le temps, c'était de l'argent. 
Il s'était appliqué à ne pas le gaspiller. Il avait fait de son mieux, à ne pas perdre une seconde, à courir contre la montre. A créer son empire. Il n'avait pas hésité pour cela à écraser quelquesorteils, à faire tomber quelques têtes... 


Cloué au sol, et au mur, lui qui n'avait pas le temps, doit subir jour après jour ces niaiseries. 


Et maintenant en face de lui, d'anciens collègues viennent d'ériger des lettres de métal, "LE TEMPS DE RIEN". 
Comme si ce n'était pas suffisant d'être bloqué dans son pot, il devra pendant un temps indéterminé, contempler ce message.


C'est vrai, au fond, que Lucien n'avait le temps de rien, jusqu'à sa crise cardiaque finale. 
C'est sûr que, réincarné en plante verte, il n'a plus le temps de rien. 
Que le temps de contempler ce qui fut son empire.
Que le temps d'écouter les leçons sur le karma. 
Que le temps de regretter toutes ces choses qu'il a faites, ou négligé de faire, avant. 

Tag(s) : #Mots éparpillés, #Projet interblogueurs, #Florence Gindre, #Margarida Llabrés, #Ecriture

Partager cet article

Repost 0