Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce fut une semaine à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de la République d'Irlande. 
Tout d'abord, La visite princière: Charles et Camilla sont venus, ont visité et sont retournés chez eux sans être malmenés. 
On avait peur. 

En fait il avait fallu attendre exactement 100 ans avant de revoir un monarque britannique sur le sol irlandais. 
George V avait fait un tour dans le pays (Cork, Dublin) après son accès au trône. Sa petite-fille, Elizabeth, s'est bravement lancée sur ses traces en 2011. 

http://b2b-communications.blogspot.ie/2011/05/queen-elizabeth-ii-and-waterford-citys.html

http://b2b-communications.blogspot.ie/2011/05/queen-elizabeth-ii-and-waterford-citys.html

A la suite de la guerre civile et de la fondation de la république, les risques étaient trop grands pour une visite officielle de la Grande-Bretagne, bien que de nombreuses branches de la famille royale aient des liens avec certains lieux - par exemple Lismore dans le comté de Waterford, propriété du Duc de Devonshire,  ou Mullaghmore dans le comté de Sligo, où Lord Mountbaten (oncle maternel de la reine Elizabeth) et sa famille venaient régulièrement en visite.

En 1979, une bombe placée par l'IRA provisoire dans le bateau de Lord Mountbaten, lui coûta la vie, ainsi qu'à son petit-fils Nicholas, à un jeune garçon de la région, Paul Maxwell, et à Lady Brabourne, grand-mère paternelle de Nicholas. Les autres personnes présentes furent grièvement blessées.

Grièvement atteinte aussi fut la cause républicaine ainsi que la réputation de l'Irlande destination touristique.
Au niveau politique, les vagues eurent des répercussions internationales. 

http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2010/08/06/article-1300980-0AB35B54000005DC-363_468x286.jpg

http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2010/08/06/article-1300980-0AB35B54000005DC-363_468x286.jpg

Au niveau humain, il faut comprendre que si Mountbaten n'était pour l'IRA qu'un symbole de l'oppression britannique, il était -ainsi que sa famille - un visiteur comme un autre, apprécié par son entourage. Le village se souvient encore du choc, de l'horreur.
 
C'était un des leurs qui avait péri de façon horrible. Pour Charles, "Ce jour-là j'ai perdu mon grand-oncle bien-aimé,  un grand-père que je n'avais jamais eu". C'est aussi la compassion du village entier envers la famille royale qui a "accéléré le processus de réconciliation"


Sa visite était donc doublement symbolique: non seulement visite officielle, mais visite des lieux empreints de souvenirs et d'émotion.. 


Sa visite en Irlande du Nord était un peu plus délicate: en effet, Charles est de par sa carrière militaire, le commandant du régiment de parchutistes, celui-là même qui fut chargé, en 1971, de "l'Opération Demetrius" visant à arrêter, à Belfast et Derry, les cadres de l'IRA sans autre forme de procès. L'opération fut sanglante, de nombreux civils furent tués sans raison apparente, ravivant la haine sur le terrain...


La poignée de mains entre le prince britannique et le First Minister a donc fait la une des médias internationaux. "Un pas vers la réconciliation, et la reconnaissance de la douleur et de la souffrance des deux communautés" 


A part les moments lourds politiquement, Charles a eu le bon goût de dire qu'il s'amusait bien en Irlande! Il est allé aux courses hippiques (incontournable), visité Lissadell House, résidence d'été du poète Yeats, rencontré le personnel de feu Lord Mountbaten, discuté avec les étudiants du Institute of Technology de Sligo, écouté de la musique et parlé nature dans le Burren... et j'en passe. 

 Bref, PomDePin, nous te rendons un royal en pleine forme après sa cure de jouvence irlandaise! 

http://www.independent.ie/photos/in-pictures-prince-charles-and-camilla-visit-ireland-and-enjoy-the-sligo-races-31238031.html

http://www.independent.ie/photos/in-pictures-prince-charles-and-camilla-visit-ireland-and-enjoy-the-sligo-races-31238031.html

Et ce sont les jeunes qui ont mené la discussion pour le reste de la semaine, avec un référendum qui les concernait beaucoup... 
Selon la loi irlandaise, un changement dans la constitution ne peut avoir lieu sans que le peuple ne soit consulté au préalable.

Pour éviter qu'on n'aille aux urnes trop souvent, on essaie de voter pour un maximum de choses le même jour, donc cette fois, c'était 


*le droit au mariage entre deux personnes quel que soit leur sexe,
*le changement de l'âge de la candidature à la présidentielle, de 35 ans à 21 ans, 
*et pour une circonscription, des élections locales. 


Aussi selon la loi irlandaise, les citoyens qui sont hors du pays depuis plus de 18 mois n'ont pas le droit de vote. Il y a donc eu un retour en masse d'irlandais qui souhaitaient se prononcer sur le référendum, certains sont même rentrés d'Australie pour le week-end, du jamais vu!!! 


Résultat: l'âge de la candidature à la présidentielle ne chage pas (26% pour, 73% contre)

mais tout le monde a droit au mariage (62% pour, 37% contre) 

On s'attend après cet automne (lorsque la loi sera officielle) que l'Irlande devienne destination de choix pour les mariages...

Si le thermomètre a du mal à grimper à l'extérieur, on est chaleureux, en Irlande

"les gens du Nord, ont dans le coeur le soleil qu'il n'ont pas dehors..." 

https://www.yesequality.ie/

https://www.yesequality.ie/

Tag(s) : #irlande, #référendum, #Prince Charles, #famille royale, #histoire, #mariage gay

Partager cet article

Repost 0