Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Cet article participe au rendez-vous mensuel « Mots éparpillés » de Margarida Llabres et Florence Gindre, projet inspiré par « Mots sauvages » de Cécile Benoist. 

 

"Pourquoi qu'y zont pas effacé avant d'écrire? Y zavaient pas d'éponge?"

demande la gamine,

La vérité sort-elle de la bouche des enfants?

Sa mère l'entraîne 

sans s'arrêter. 


Mais derrière elles, la passante, comme chaque semaine,

au retour du marché, se sent hypnotisée,

happée, malgré elle, 

par le tourbillon de mots au sol.

Les lignes se coupent,

se recoupent, se chevauchent.

L'équivalent visuel

d'une cacophonie

dans un hall de gare. 


Où commencent les phrases, où finissent-elles?

Elle se laisse aller.

Elle plonge.

Elle essaie de se souvenir

des semaines précédentes,

essaie de déchiffrer

les mots plus anciens. 


"Un sourire... est essentiel... et international?" 


"Installez-vous autour... d'un mot?" 


"Bonne et Agréable Rentrée?"


"Un jour... et ses clapotis?" 


Clapotis... oui, le clapotis des mots, comme les ronds

laissés par la pierre lancée dans la mare.

Les mots-pierres

lancés 
dans la mare de ses pensées,

des mots colorés, des mots... 

savoureux.


"Journée harmonieuse... musique..."

Des mots dansants, 

zigzagant.

Elle se reprend, se force à s'arracher à la contemplation du 
sol 

et des lignes de mots bien tracés

aux craies de couleurs, 

centaines de messages anonymes aux passants

tout aussi anonymes

qu'elle-même.

Pour aujourd'hui, elle ne retiendra 

que le dernier ajout,

en forme d'équation:

"Bisous + Sourire = Soleil". Elle le gardera précieusement,

pour pouvoir le ressortir

au prochain jour de pluie. 





 

Mots Éparpillés (Saison 2) - Octobre 2015
Tag(s) : #Mots éparpillés, #Florence Gindre, #Margarida Llabrés, #Projet interblogueurs, #Ecriture

Partager cet article

Repost 0