Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je me construis un bateau

Un bateau viking bien entendu.

C'était au mois de mai l'année dernière (2014).

Trois norvégiens, de Sunnhordland , sont venus au Musée Médiéval pour montrer aux enfants de Waterford comment construire un bateau, grâce à leur kit de bricolage un peu spécial: un bateau à l'échelle 1:2. Pour l'occasion, l'ambassadeur de Norvège est descendu de Dublin, voir un peu de quoi il retournait, étant donné que le projet était en partie financé par l'ambassade.

J'ai rencontré Johanne Øvstebø Tvedten, professeure d'art dramatique pédagogique et actrice, Bjørn Arve Lunde, acteur et consultant de construction maritime, et Ottar Tvedten qui photographiait et filmait la visite. J'étais allée au Musée Médiéval dans l'espoir de prendre quelques photos, et ils m'ont gentiment invitée à prendre part aux activités avec les enfants...

Je me construis un bateau
On voit au départ une ébauche de bateau puis les acteurs arrivent et racontent l'histoire d'un homme un peu rêveur,

et de sa femme, fille de pêcheur, qui se plaint de la paresse de son mari, lequel lui promet depuis des années de lui construire un bateau... A travers les dialogues on apprend la tradition de pêche en Norvège puis par le biais de la chanson, des mots un peu technique apparaissent, les enfants doivent répéter et chanter le refrain.

Une femme peu impressionnée par le promesses de son mari

Une femme peu impressionnée par le promesses de son mari

L'homme demande alors aux enfants de l'aider à construire ce bateau dont il rêve

et nous sommes divisés en trois équipes, qui correspondent à trois stages de construction: fabrication de chevilles, rivets, et assemblage du bateau.

A l'heure où tant de choses sont interdites, nous voilà couteau en main, à façonner des objets, à marteler, à manipuler des planches...

Initiation à la taille au couteau...

Initiation à la taille au couteau...

... puis découverte des rivets.
... puis découverte des rivets.

... puis découverte des rivets.

C'est Johanne qui supervise l'atelier "rivets" et elle en profite pour expliquer la qualité des métaux,

en particulier du cuivre que nous utilisons, et des divers usages du cuivre et des alliages. Apprendre en s'amusant!!! La cheville que nous fabriquons est transformée en porte-clé géant, que chacun ramène en souvenir cette classe bien différente.

Assemblage du bateau: après la quille, de quoi s'assoir...

Assemblage du bateau: après la quille, de quoi s'assoir...

...et on ajoute les rames.

...et on ajoute les rames.

Bjørn est à l'assemblage, et teste notre logique, en posant des questions

sur les différentes planches qui restent à ajouter à la quille. Au fur et à mesure que le travail se fait, il nomme les différentes parties du bateau, leur donnant leurs noms techniques. Mais pas n'importe comment: au rythme d'une chanson! dont nous reprenons allègrement le refrain. Il est polyglotte, et glisse quelques mots de français ici et là...

Bjørn nous apprend les noms techniques...en chanson!

Bjørn nous apprend les noms techniques...en chanson!

Une belle démarche, ludique, pédagogique, bien encadrée, et aux dires du fils d'une amie, "The highlight of the school year", le meilleur moment de son année à l'école!

D'après ce que j'ai compris, Johanne, Bjørn et Ottar vont partout en Europe avec cette initiative. L'année dernière ils étaient à Caen.

Tag(s) : #Waterford, #irlande, #Musée, #éducation, #construction, #bateau, #vikings, #Sunnhordland

Partager cet article

Repost 0