Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tombés pour la Paix, enfin reconnus

Dans le cimetière britannique de Poelcapelle, à une quinzaine de kilomètres d'Ypres en Belgique, se trouve une tombe, celle du soldat John Condon. L'inscription est la suivante:

9322 Private
J. Condon
Royal Irish Regiment
24th May 1914 age 14

John Condon, natif de Waterford, un des quelques 400 000 irlandais engagés dans l'armée britannique au moment de la Première Guerre Mondiale, a été selon les registres de guerre Britanniques, le plus jeune soldat du côté allié, il est mort à la deuxième bataille d'Ypres en 1915.
Sa tombe est l'une des plus visitée du cimetière, et est devenue l'un des symboles de la futilité de la guerre.

Comme je l'avais expliqué le 11 novembre dernier, la position des irlandais par rapport à la Grande Guerre (1914-1918) et à 'l'Etat d'Urgence' (1939-1945) n'était pas simple. Le comté de Waterford a érigé son premier monument aux victimes de la guerre l'année dernière, dans la ville de Dungarvan.

Cette année, pour marquer à sa façon l'anniversaire de la Première Guerre Mondiale, la Ville de Waterford a choisit d'honorer son citoyen qui est officiellement, le plus jeune soldat mort au front.

Biographie du jeune soldat

Biographie du jeune soldat

John Condon, fils de Catherine et John Condon, est né à Waterford à Jenkins Lane, avant que la famille ne déménage à Thomas Avenue, surnommée localement 'Wheelbarrow Lane' - litéralement la 'ruelle de la brouette' car elle était effectivement une impasse très étroite, aujourd'hui disparue car le conseil municipal l'a fermée dans les années soixante. Probablement pour des raisons de salubrité: imaginez, au recensement de 1911, 16 petites maisons abritant 97 personnes... et probablement les mêmes petitesmaisons 50 ans plus tard...!
John Condon s'est engagé dans le 3ème Battaillon du Royal Irish Regiment à Waterford le 24 Octobre 1913. Il avait déclaré être né en 1895, mais on pense qu'il n'avait alors réellement que 12 ans. Il était réserviste, et une fois la guerre déclarée il n'aurait pas été envoyé au front avant son 19ème anniversaire 'officiel'. Les seules taches de sa brève carrière furent de 's'être présenté dans un état négligé pour la parade' et de 's'être absenté de sa caserne quand il était officier d'ordonnance'...

C'est en décembre 1914 qu'il fut envoyé sur le continent, et posté sur le Saillant d'Ypres. Le 24 mai 1915, l'armée allemande attaqua le saillant avec l'artillerie, mais aussi pour la première fois, le gaz de chlore. John Condon fut l'une des victimes de cette bataille.

Son corps fut d'abord enterré près de Saint-Julien, puis après la guerre, dans le cimetière militaire britannique de Poelcapelle.

La chaire, les choeurs, les soldats, la fanfare...

La chaire, les choeurs, les soldats, la fanfare...

Tombés pour la Paix, enfin reconnus

Evidemment après deux jours de soleil radieux, dimanche au moment de la cérémonie la pluie qui menaçait depuis le matin s'est bel et bien mise à mouiller!!! Ce fut donc le repli général dans la cathédrale anglicane toute proche - comme il devait y avoir un service
oecuménique, l'officiant anglican était de service, heureusement! Avec tous les choeurs, fanfares, anciens combattants, conseil municipal, invités d'honneur, la presse, puis le public, il fallait un espace assez grand pour accueillir cette foule... Au moins il y a eu le côté pratique: tous ceux qui devaient faire un discours ont dû monter en chaire, et utilser le micro, donc tout le monde a pu les entendre!!!



Le monument, un cylindre de bronze creux,

Le monument, un cylindre de bronze creux,

Et au cas où vous vous demanderiez, perspicaces, pourquoi on n'a pas attendu le 24 mai pour cette inauguration, la raison est... politique!!! Le 23, nous aurons des élections, et comme plusieurs des participants sont aussi politiciens,...

Tag(s) : #Waterford, #irlande, #culture, #conflit, #Guerre Mondiale, #histoire, #triangle viking, #Ypres

Partager cet article

Repost 0